logo_hawks

Club de Roller Hockey depuis 1996

Nos partenaires

Prochain match - élite

Pas de match de programmé pour l'instant

Dernier résultat - élite

Match de Championnat - Rethel vs Angers

Rethel Angers

Samedi 08 Avril 2017 - 20h00 - RETHEL - Rethel

Classement - élite

Angers aime le Roller Hockey – Episode 3

Angers aime le Roller Hockey – Episode 2

Angers aime le Roller Hockey – Episode 1

LES HAWKS A LA LOUPE ! 12-05-2012

On connait tous le shoot dévastateur de Geoffroy Tijou ou le numéro de maillot de Benjamin Desroches. Savez-vous, en revanche, qui est vraiment Charles Cornet ? Pourquoi Amaury Kallenbrum a choisi le #90 sur son maillot ? Quel est le meilleur souvenir de Quentin Péteul sur un terrain ?

Pour tout savoir sur vos joueurs préférés, rendez-vous régulièrement dans « Les Hawks à la loupe ! ».

Il ne fait pas partie des 6 « historiques » qui ont formé la première équipe des Hawks mais pas loin, il porte une grille alors qu’il n’est plus junior, il arbore le C comme un général affiche ses décorations, voici le prochain candidat sous la loupe : Vincent Charbonneau !

Carte Upper Deck© :

Nom :       Charbonneau
Prénom :  Vincent
Surnom :  Chab, Chabou mais surtout pas Vinz !
Date de naissance : 10/06/1978
Lieu de naissance :  Angers
#6
Taille :     1m83
Poids :     77kg
Poste :     Arrière

 

Questionnaire Roller Hockey :

  1. Quel est ton geste préféré sur un terrain ?

Bloquer un shoot par tous les moyens, en me jetant à terre de préférence mais si ce n’est simplement qu’avec ma crosse, je m’en contente tout à fait.

  1. Quel est ton meilleur souvenir de Roller Hockey ?

Ce sont chaque seconde passée à Taïwan pendant les Jeux Mondiaux1 en 2009. D’abord parce que c’est le plus gros événement auquel le Roller Hockey puisse participer, ensuite pour la gentillesse et la folie des Taïwanais(es). Les premiers jours ont été consacré à ingurgiter le décalage horaire, c’était le temps de « flamber » dans les rues à signer des autographes pendant des heures et découvrir d’autres sports. Et puis, notre compétition fut une réussite et restera à jamais gravée dans ma mémoire.

  1. Quel est ton pire souvenir de Roller Hockey ?

Incontestablement mes derniers jours en bleus cet été ! J’y repense encore de temps en temps. Ce fut un moment très difficile à vivre (demandez donc à Renaud Crignier) mais incontournable. Après l’élimination en quarts de finale, je suis allé dans les chambres annoncer ma décision d’arrêter à mes coéquipiers, pffffiou ! Avec le recul, je sais que j’ai fait le bon choix. Je me console en me disant que je suis fier de ma longévité en Equipe de France.

  1. Quel aspect de ton jeu aimerais-tu améliorer ?

On me reproche souvent le fait de ne pas traverser la ligne médiane en match, mais que voulez-vous ? Il faut bien des défenseurs à caractère défensif dans une équipe, non ? Ceci dit, je reconnais que je joue parfois avec le frein à main et j’aimerais avoir plus d’impact offensivement.

  1. De quel aspect de ton jeu es-tu fier ?

Je pense être régulier dans mes performances. Je suis une sorte de police d’assurance comme on dit au Québec et ça me plait, car on peut m’utiliser dans les moments difficiles pour tenir un score ou pour « tuer » une infériorité. Ca me permet, bien souvent, de pratiquer ma technique de la serpillère, que j’affectionne tout particulièrement (cf la question 1).

  1. Pourquoi as-tu choisi le numéro 6 ?

A ma première saison chez les Hawks en 1997, je portais le #26, à l’époque tu choisissais ton numéro dans les chandails qui restaient. Puis, Patmo a refait un jeu de maillots en pensant que j’avais le #16, hum. Ca n’a fait qu’un an et j’ai finalement enlevé une autre dizaine pour porter le #6.

  1. Peux-tu nous dévoiler un toc, une routine, un grigri de match ?

Je dois en avoir à peu près 500.000 ! En fait, les jours de match à partir de 18h, sont une succession de faits et gestes routiniers. Je fais à peu près toujours la même chose au même moment. Cela me permet d’évacuer le peu de pression que je ressens encore à mon âge. Il n’y a pas de jambe gauche en premier ou de signe de croix à l’entrée sur le terrain, c’est vachement plus élaboré 😀 . J’en lâche un : à chaque début de période d’échauffement, dès que les palets sont sortis, je m’empresse d’en mettre quelques-uns dans le but, au moins j’suis sûr d’avoir noirci la feuille de pointage ahahah !!

  1. Peux-tu nous décrire une journée type d’avant match à domicile ?

D’abord je commence par jouer à Big Win et mets « J’aime » au statut Facebook de Koko. Vers midi, je pars avec ma femme et ma fille au marché place Lafayette pour acheter les plus belles courges, tomates & Co de Muriel Desoppis. Passé le repas, je file à la sieste, je fais mon sac de hockey et me voilà prêt pour le game.

  1. Que penses-tu de l’équipe ?

On est capable du meilleur comme… je vais éviter les phrases bateau, c’est à peu près ce que tout le monde a dit hein ?  😀 Sincèrement, il y a beaucoup de talents dans le groupe et tout le monde peut s’exprimer. On joue souvent à trois lignes et on dispose d’excellents gardiens de but. On a tout ce qu’il faut pour jouer les premiers rôles à partir du moment où chacun joue sa partition. Dès que l’on sort de ce cadre et que l’on fait les beaux joueurs, on redevient vite une équipe ordinaire.

  1. Qu’aimerais-tu améliorer dans notre championnat Elite ?

A l’instar du football et de son ballon Puma, j’aimerais bien que le Comité trouve le palet officiel. Maintenant que les clubs possèdent des terrains de plus en plus adaptés à la pratique, c’est le temps d’acheter un sac de rondelles et de les mettre à disposition des arbitres.

  1. Demain, tu deviens président du Comité, quelle mesure phare prends-tu ?

Ce n’est pas une mesure que je prendrais mais c’est une vision plus générale. Je pense qu’il faut arrêter d’inventer des règles ou des formules typiques Roller Hockey. Il faut se calquer sur ce qui est déjà mis en place dans d’autres sports ! Nous sommes un sport jeune, utilisons à bon escient les formules qui marchent chez les autres. Les autres disciplines se sont cassés les dents, ont essuyé les plâtres avant d’être là où elles en sont. A nous de bénéficier de leur expérience. Par exemple, j’ai aimé le Final Four de la Coupe de France ; je n’ai pas aimé la formule de tableau avec tirage intégral dans cette même compétition, un an plus tôt. On parle sur le web d’une possible prolongation en saison régulière, que va-t-on sortir du chapeau pour le système de points ? Je croise les doigts. Tiens, y-a pas déjà un système équivalent en hockey sur glace ?

  1. Cela te plairait-il d’arbitrer un match Elite ?

Oui, mais avant je me plongerais à fond dans le règlement. Il faut être irréprochable dans cet exercice sinon les joueurs te mangent la laine sur le dos.

  1. Si tu avais un conseil à donner aux arbitres, lequel serait-il ?

Qu’ils se déplacent autour du but et s’en rapprochent lorsque le palet s’y trouve pour éviter de siffler prématurément. Les arbitres arrêtent souvent le jeu dès qu’ils perdent de vue la rondelle. C’est dommage, ça annihile quelques actions. En NHL, ils font ça très bien et c’est marrant de les voir jusqu’à monter sur le filet pour accorder ou non un but.

  1. Si tu marques un but, quel genre de célébration fais-tu ?

Cela dépend du contexte. Je peux ne rien faire ou me jeter dans la baie vitrée. Mais je peux vous dire qu’intérieurement, ça bouillonne et c’est ça qu’est bon !

  1. Tu as la possibilité d’être, pour un match, quelqu’un d’autre, qui voudrais-tu être ?

Je veux juste être C.J. Yoder lors de la finale des Championnats du Monde en République Tchèque en 2003 et marquer, comme lui, le but vainqueur en prolongation face aux hôtes du tournoi dans une ambiance de fou. Je ne demande pas plus  :mrgreen:

Questionnaire Général :

  1. Quels autres sports pratiques-tu ?

Le football bien sûr, les parties endiablées de tennis avec DD et du padel2 avec mes beaux-frères.

  1. Avec qui vis-tu ?

Avec Teresa, ma femme depuis août 2006 et notre fille Inès.

  1. Quelle est ta profession ?

Je suis dessinateur industriel en Bureau d’études dans le milieu de l’aéronautique pour le civil ou le militaire.

  1. En qui voudrais-tu te réincarner ?

En commentateur sportif à Canal+ dans une vie où le Roller Hockey est un sport professionnel en France. Je pourrais assister à tous les événements majeurs de notre discipline et rester dans un milieu que j’ai vu et fait grandir avec mes moyens et dont j’aurais du mal à me séparer.

  1. As-tu une anecdote à nous raconter qui t’es arrivée ?

Lors d’un voyage en train entre Angers et Paris, pour retourner chez moi, du temps où j’habitais Bruxelles, je me suis rendu compte que je n’avais ni carte bancaire, ni monnaie, ni ticket de métro en poche. Le problème c’est que je devais changer de gare de Montparnasse à Gare du Nord en une heure… Je n’avais pas trop le temps de tergiverser et j’ai dû me résoudre à faire la manche dans le métro pour avoir de quoi me payer le précieux sésame. Au bout de 10’ infructueuses, je suis tombé sur un type sympa qui m’a fait don de 5€. J’ai pas mal stressé sur le coup (rires).

  1. As-tu une blague à nous raconter ?

Qu’est-ce qui est blanc et qui est dans un arbre ? Un frigo. Eh oui, pourquoi pas un frigo ?

  1. As-tu un message à passer à tes fans ?

J’ai un message pour Renaud Crignier, peux-tu aller choisir un T-shirt chez H&M (taille, style et couleur unie) et je me charge du reste ? Sinon, j’ai un autre message pour mes fans à Taïwan, je leur annonce que je terminerai ma carrière là-bas et j’emmènerai le brun avec moi.

  1. Peut-on te suivre sur Facebook ou Twitter ?

Sur les deux, j’suis devenu geek.

  1. Tu as trois mots pour décrire les Hawks, lesquels sont-ils ?

Historique – Fidélité – Fierté.

  1. Quel album écoutes-tu en ce moment ?

Je voudrais bien écouter le dernier album de De La Soul, sinon je dirais Lana del Rey (hein c’est ça Hiro ?).

  1. Quel nom donnerais-tu à la mascotte des Hawks ?

Alors merci à Charles pour la question, je la trouve très marrante ! Ma réponse : Carlomomascotte en référence à l’emblématique capitaine Carlos Pérez.

  1. Sylvain Ilczyszyn a une question pour toi : Comment as-tu vécu la débâcle des Canadiens  de Montréal cette saison ?

Aaargh, pas facile mais j’ai déjà hâte de la suivante avec un nouveau D.G., un nouvel entraîneur, une nouvelle philosophie… Je suis fan du Canadiens de Montréal au même titre que Charles ou coach K et, veux-veux-pas, nous attendons la 25e. Voir autant de partisans derrière une organisation comme celle-ci, it’s just incredible !

  1. Tu as la possibilité de poser une question à un autre joueur de l’équipe. A qui souhaites-tu t’adresser ?

A Kilian Hauray : Depuis quelques saisons et notamment cette année, je trouve tes discours d’avant-match très au point ; t’inspires-tu de ce que l’on voit sur HBO 24/7 durant la Classique Hivernale de la NHL3 ?

 

1Les Jeux Mondiaux, ou World Games, sont l’antichambre des Jeux Olympiques. C’est l’occasion pour des disciplines non représentées aux JO de se faire connaître au plus grand nombre. La France a terminé 2ème lors de l’édition taïwanaise.

2Le padel ou paddle-tennis est un sport de raquettes né en 1890. Il se joue sur un demi-court de tennis avec des balles proches de celles du tennis et une raquette courte. Il est très populaire en Argentine, à New York et en Espagne.

3 La Classique Hivernale est un match de la LNH qui se déroule le 1er janvier en plein air. La chaîne américaine HBO diffuse une série de 4 épisodes appelée HBO 24/7 couvrant un mois de la vie de chaque équipe participant à cet événement médiatique. On y voit les meilleurs moments de la vie d’un groupe, les coups de gueule de l’entraîneur, les bizutages…

Déjà parus : Arthur Bouret, Amaury Kallenbrum, Thibaut Eon, Hiroshi Daveau, Benjamin Desroches, Benjamin Tijou, Thomas Neveu, Arthur Guéranger, Martin Lucas, Koïchi Daveau, Charles Cornet, Sylvain Ilczyszyn

A venir : Kilian Hauray

Laissez nous vos commentaires sur l'article

Champs obligatoires*